Les dents du bonheur peuvent-elles être corrigées avec des facettes dentaires ?

Accueil » Facette Dentaire » Questions Réponses » Les dents du bonheur peuvent-elles être corrigées avec des facettes dentaires ?
On l’appelle les dents du bonheur, l’espace qui sépare les deux incisives centrales supérieures est certainement la forme plus courante du diastème. Assimilée comme son nom l’indique à un porte-bonheur, cette position particulière des dents représente un atout de charme pour certains, tandis qu’elle constitue une source de complexes pour d’autres. Ainsi, si certaines célébrités n’hésitent pas à afficher leurs dent du bonheur, certaines personnes aimeraient bien s’en débarrasser, ce qui peut être aisément réalisé avec les facettes céramiques pelliculaires.

D’où viennent les dents du bonheur ?

dents du bonheur
Les dents du bonheur ou diastème se réfèrent à un espace plus ou moins large entre les dents. Ces espaces peuvent se former n’importe où dans la bouche, mais sont parfois visibles entre les deux dents supérieures de devant. Cette condition affecte à la fois les adultes et les enfants. Chez les enfants, les espaces peuvent disparaître une fois que leurs dents permanentes ont poussé.

Les dents du bonheur sont le plus souvent liées à une anomalie de la structure bucco-dentaire. Elles peuvent être engendrées soit par l’insertion d’un muscle de la lèvre supérieure (le frein labial) entre les incisives, soit par une microdontie  – une disproportion entre la mâchoire et les dents (trop petites). Ce ne sont cependant pas les seules causes de ce type de diastème car bien qu’il découle plus fréquemment de facteurs anatomiques (voire héréditaires), il peut également se former suite à une maladie parodontale. En effet, les affections des tissus péridentaires peuvent générer un écartement conséquent des dents en les rendant plus mobiles.

Quelles sont les autres causes possibles des dents du bonheur ?

diastème

Il n’y a pas une seule cause de diastème, mais plutôt plusieurs facteurs contributifs possibles. Chez certaines personnes, cette condition est liée à la taille de leurs dents et à la taille de leur os de la mâchoire. La taille des dents et l’os de la mâchoire peuvent être déterminés par la génétique.

Certaines mauvaises habitudes peuvent également déclencher un écart entre les dents. Les enfants qui sucent leur pouce peuvent former un espace parce que le mouvement de succion exerce une pression sur les dents de devant.

Chez les enfants plus âgés et les adultes, le diastème peut se développer à partir de réflexes de déglutition incorrects. La langue pousse contre les dents de devant au lieu de se positionner sur palais au moment de la déglutition. Cela peut sembler un réflexe inoffensif, mais une trop forte pression sur les dents de devant peut provoquer une séparation.

Les diastèmes peuvent également développer une maladie des gencives, qui est un type d’infection. Dans ce cas, l’inflammation endommage les gencives et les tissus qui soutiennent les dents. Cela peut entraîner une perte de dents et des espaces entre les dents. Les signes de maladie des gencives comprennent des gencives rouges et enflées, une perte osseuse, des dents lâches et des gencives saignantes.

Quelles solutions peut-on envisager ?

  1. La chirurgie : on peut envisager de recourir à une intervention chirurgicale qui consiste à sectionner au laser ou au bistouri la partie du frein insérée entre les deux incisives dans le but d’initier la fermeture de l’espace interdentaire.
  2. La réhabilitation prothétique : qui consiste à couronner les dents concernées. Cette opération aura cependant le désavantage d’être délabrante puisqu’elle nécessite le meulage des dents et par conséquent, implique une altération des dents saines.
  3. L’orthodontie : qui consiste à déplacer progressivement les dents de façon à les rapprocher par le biais d’un appareil orthodontique.
  4. Un traitement parodontal : cette option, qui concerne plus particulièrement les diastèmes issus d’une maladie parodontale, consiste à stabiliser la mobilité des dents par un traitement adéquat.
  5. La pose de facettes dentaires : qui consiste à augmenter la taille des dents de façon à fermer ou à réduire l’espace, en les recouvrant de facettes céramiques ultra-fines.

Correction des diastèmes et blanchiment dentaire permanent

Pourquoi choisir les facettes céramiques ?

  • Elles n’altèrent pas les dents : La pose de facettes n’est pas mutilante, contrairement à celle des couronnes. Etant extrêmement fines (0.2 mm) et fabriquées sur mesure à la base des empreintes individuelles des dents, les facettes pelliculaires ne requièrent aucune taille de l’émail la plupart du temps.
  • Leur pose est simple, rapide et non invasive : Il n’y aura pas lieu de poser des facettes provisoires. La procédure est très simple, elle se déroule en deux parties : la 1ère séance destinée à prendre les empreintes, et la 2ele praticien procèdera à la pose qui se fera sans anesthésie.
  • Elles sont très résistantes et durables : Bien que les facettes pelliculaires soient extrêmement fines, la céramique et la colle utilisées par cette méthode permettent de créer une structure extrêmement solide qui présente peu de risque de se fracturer, ce qui vous permettra de fermer vos dents du bonheur de façon pérenne !
Vous souhaitez améliorer votre sourire ?Rencontrons-nous pour un avis sans engagement.

Je prends RDV maintenant !
Article mis à jour par le praticien le 01/12/2018
Prenez rendez-vous

Pour nous contacter, consultez les coordonnées du cabinet ou remplissez le formulaire ci-dessous pour toute demande de consultation.